"Place de la femme 

dans l'espace public"  

Son domaine d'activités vu avec des ressources du numérique

et n'oubliez pas d'ouvrir l'A propos pour découvrir d'autres ressources...

Revisiter l'apprentissage 

pour que chacun participe au plaisir d'apprendre !



"Place de la Femme dans l'espace public"

Cette action est née dans les quartiers de Nantes en 2017
d'un partenariat entre l'association Cont'ou arts de vie 
et deux centres socio-culturels pour des séquences pédagogiques du Vivre ensemble sur un projet auto-financé nommé "Ecole De La Vie au Coeur des Quartiers"
puis, 
avec le groupe  "Initiatives Pluri-Elles" groupe de femmes des quartiers auto-constitué suite aux animations de 2017. Ce collectif a capacité à mobiliser au sein des quartiers et souhaite la création d'un lieu pérenne,
et l'Union Locale de la Confédération Syndicale des Familles 44 
composée de 16 sections locales et de  347 adhérents. Elle souhait développer les projets concrets répondant aux besoins des habitants. 

 L'ULCSF a la maitrise d'ouvrage du nouveau projet avec ses partenaires Initiatives Pluri-Elles et Cont'ou arts de vie. Ils visent ensemble à "favoriser la place de la femme dans l'espace public". Ce projet est vu comme levier de mobilisation des habitants.

 L'association Cont'ou arts de vie, est une association nantaise dont le but est de "cultiver la volonté d'exister pleinement", association d'animation, d'éducation populaire, de formation et consultance en Economie Sociale et Solidaire depuis 2006. Elle est positionnée sur des projets expérimentaux et encourager la place de chacun.

La première phase du projet - 2018 :
avec le soutien de la ville de Nantes,

2018 - Les partenaires co animent des AGORAS sur deux quartiers ( 80 personnes sont mobilisées et recensent des besoins). Les partenaires ensembles, valident des besoins et mettent en place un programme d'appui à la réalisation des défis des femmes.
   Le dispositif proposent aux femmes intéressées de clarifier leurs projets personnels et professionnels, de définir leurs objectifs d'évolution ( d'apprendre à participer ou animer des projets collectifs sur les quartiers, s'engager dans leur projet personnel et professionnel).

Les projets collectifs choisis sont des leviers de mobilisation et d'inclusion : animation de débats, création d'activités de lien social, de bien être, soins aux personnes…Ces projets seront mis en œuvre avec les habitants et acteurs sur les territoires.

Le stage de Master 2  au sein de l'association Cont'ou arts de vie a pour objet de caractériser le dispositif, faire un travail d'évaluation, de référencement des modalités et des compétences acquises avec ce dispositif. L'objet est de permettre à la CSF et aux partenaires- acteurs des territoires d'encourager la mobilisation et l'engagement des personnes. Le projet global vise à sortir les personnes de leur situation précaire face à l’emploi et/ou  s'engager à créer une activité pérenne. Ce projet se réalise le plus souvent en amont et/ou en complémentarité avec les actions existantes.

La deuxième et troisième phase - 2019 :
ACCOMPAGNEMENT DES DEFIS DES FEMMES ET
PLAN D'ACTIONS ET DE COMMUNICATION 


Une formation en alternance est au centre du projet :

-  La formation "Se professionnaliser avec la compétence du lien" permet aux femmes d'avancer sur leurs défis personnels et/ou professionnels. Elles sont accompagnées dans leurs parcours d'évolution pour "agir" en accord avec elles-mêmes, avec les autres et leur environnement.

Le dispositif comprend,

- Hormis, l'action de formation sur une année, d'un Week-end par mois pour 12 personnes ( 8 personnes issues du territoire du contrat ville).
- D'un dispositif d'accompagnement des femmes dans des entretiens de suivis, pour des certificats de compétences,
- La formalisation d'un plan d'actions prévues avec les femmes en formation. Celui-ci sera évolutif en fonction des opportunités proposées par les acteurs sur les quartiers, pour la réalisation d'expériences professionnelles et extra-professionnelles, des projets collectifs avec les habitants les quartiers ( 80 heures/ femme) Ces travaux donneront lieu à des certifications de compétences.
- Le parcours formatif a pour objet d'engager la réalisation du projet personnel et professionnel, d'acquérir les bases de l'animation du vivre ensemble, de mobiliser les rudiments de la communication relationnelle dans les projets, les démarches collaboratives, les méthodes de créativité collective et le mouvement vers la réalisation individuelle et collective.

Au terme de ce parcours, les personnes auront réaliser leur projet et sauront "mieux vivre" les situations qu'elles rencontrent, mettre en évidence leurs portefeuilles de compétences,  gérer au mieux leurs capacités d'actions individuelles et collectives.

Le comité de pilotage du dispositif est composé de l'Union Locale de la Confédération Syndicale des Familles, du groupe Initiatives Pluri-Elles et de l'association Cont'ou arts de vie. Il participe à la création d'un environnement favorable aux projets des participants. Celui-ci est élargi aux acteurs du territoire qui proposent des opportunités situationnelles pour les femmes.

Le coordinateur de l'action a pour rôle de piloter la démarche.

Il vise à caractériser le dispositif, faciliter le partage des représentations, des principes, des évaluations.Il formalise les référentiels d'une
ingénierie concourante avec les acteurs concernés.


L'ingénierie du dispositif est concourante, elle évolue au fur et à mesure. Elle permet aux personnes de travailler leur projet, de se professionnaliser, au sens de Wittorski* : la professionnalisation des savoirs passe par l'abstraction des savoirs, leur validation à des fins de légitimité, de construction de l'identité, de capacité à exercer l'activité. 

-Sorel, M. et Wittorski, R. (2005). La professionnalisation en actes et en questions. Paris : L’Harmattan, Collection Action et Savoir.

L'association Cont'ou arts de vie est en charge de la coordination du projet. Au delà, du travail de mobilisation et de recueil des besoins avec ses partenaires, l'association s'iinscrit dans une approche militante. Elle est partie du constat que la société actuelle voit les écarts économiques, sociaux, entre les personnes, les quartiers, les territoires, les pays, se creuser. Réf au Rapport sur la grande pauvreté en France  première édition - 2018, Observatoire des inégalités et Compas, édité par l’Observatoire des inégalités, octobre 2018.  Vous pouvez lire ce document qui invite à "revisiter l'école primaire, pour ne perdre personne en route, créer des emplois de liens, de soin, de rénovation de l'habitat, d'emplois pour les personnes handicapées, d'aide aux familles monoparentales... Il s'agit  de comprendre les évolutions et de découvrir les besoins  d'évolution de notre société. Pour cela, nous avons besoin de déconstruire les évidences, des phénomènes sont à débattre comme  la fabrique des imposteurs, la compréhension d'autrui des"sans tabou" , apprendre à apprendre, co produire,  agir avec d'autres . L'association Cont'ou arts de vie avec ses partenaires, propose de "relier ce qui est tissé, ensemble" Edgar Morin 

- Pour appréhender le domaine de notre recherche- action, 
Après un regard sur les tableaux du dispositif -

Nous vous proposons plusieurs liens avec des ressources numériques ( sites, textes, vidéos ).  

- Problématisation du dispositif d'apprenance 
- Pour une meilleure prise en compte des publics, les pratiques d'accompagnement formation, la professionnalisation, la reliance, 
- Le contexte des lois pour la Formation professionnelle et les compétences clés,
- Naviguer par les finalités pour un environnement favorable
- Apprendre à apprendre autrement : des principes, valeurs, pédagogie, délimitation du système
- les ressources des e-communautés du CNFPT : des expériences, des ressources, des personnes ressources. 
Dans A propos : 
- Des parcours pour apprendre par soi-même. 
- L'auto-formation et les opportunités numériques à développer !  Des arguments imparables : l'apport des neurosciences... le monde change... l'interculturalité est une nécessité…

Bonne découverte !!!

Un dispositif 

L'ingénieur de formation conçoit de multiples entrées de l'apprenance 

"Place de la femme dans l'espace public" 

Ces deux tableaux représentent la vision globale du dispositif. 
Passer de l'idée à l'action nécessite un peu d'Ingénierie et,
 beaucoup de génie des femmes et du territoire ! 

Problématisation du dispositif d'apprenance

L'ingénierie du dispositif de formation prend en compte des macro dispositifs validés avec les partenaires UL CSF et Initiatives Pluri-Elles. Ensembles, ils valident les apports matériels, techniques, conceptuels, les liens avec les acteurs du territoire ( équipes de quartier, collectif Territoires Zéro chômeurs, pour le parcours de défis des personnes en formation).
L’ingénierie pédagogique portée par Cont'ou arts de vie répertorie les points d’entrées des expériences possibles et accompagne les personnes en formation. Elle prévoit une offre diversifiée de situations professionnalisantes ( à partir des référentiels de compétences, des répertoires des situations professionnelles,  de parcours possibles…).. Le dispositif évolue en fonction des opportunités situationnelles proposées par les acteurs du territoire. Les cibles de la professionnalisation deviennent des destinations à atteindre : récits, stages, animations, carnets de professionnalisation, entretiens de suivi.

Le site TransFormations de l'université de Lille 1 regroupe des publications sur l'éducation et la formation ces dernières années. Nous y trouvons des éléments de cadrage théorique, d'observation empirique, d'interprétation des données tout en respectant les règles éthiques et déontologiques de la recherche-action. Par son ouverture aux préoccupations majeures sur ces domaines et son attention aux transformations des dernières décennies tant au niveau national qu’international, la revue TransFormations s’adresse à un large public : chercheurs, étudiants, praticiens et professionnels de la formation et de l’éducation des adultes.

Nous invitons à comprendre et appréhender le processus d'engagement de l'ingénieur en formation avec
Christian GERARD, Ingénierie, complexité et ingénium en éducation la méthode à l'œuvre de la professionnalisation TransFormations n°5/2011 – p. 31/p. 46. La question que pose Christian Gérard est la question du passage de la complexité de la réalité à la modélisation d'un dispositif. L'ingénieur de formation révèle sa propension à s’engager, à assumer son investigation et, donc, à finaliser son action, à construire du sens grâce à son travail d’écriture sur son parcours (personnel, professionnel, etc.). La capacité à concevoir le dispositif nécessite un processus couplant autoréflexivité et réflexivité, à la fois diachrone (successif), synchrone (dialogique et récursif) et en alternance/oscillation (modélisation). l'ingénierie apparait comme finalisée, comme une activité capable de relier collectivement à d'autres. La recherche - action est intentionnellement contextualisée, du système de modélisation à l'œuvre.

en 2012, le n° 7 de la revue TransFormations N° 07 - juin 2012, Usages et dispositifs de formation : les dispositifs entre domination et initiative,  invite à découvrir les travaux de Philippe ASTIER , N° 07 - juin 2012- Revue TransFormations, Usages et dispositifs de formation : les dispositifs entre domination et initiative, p 17- 30. Les dispositifs, utopie éducative pour temps de crise : un point de vue sur l'ensemble des textes. L'auteur traite de l'articulation entre les institutions et les marges de manœuvre en formation, entre les dispositifs et les usages que l'on en fait. L'ingénieur de formation, en fonction des modèles qu’il mobilise et, peut-être, des convictions qui l’animent remet au premier plan les exigences d’une "pol-ethique de la responsabilité" et le questionnement porte sur les enjeux politiques et sociaux des choix effectués et de leurs conséquences.  Ces éléments abordés par G. Jobert, Malgaive en 2008 sont de nouveau d'actualité dans les dispositifs complexes. 

Pour une meilleure prise en compte des publics dans la formation, le site TransFormation de l'université de Lille, est une source clé. Nous y retrouvons le lien entre la logique d'orientation professionnelle et la logique de qualification de la personne.
En effet, la Reconnaissance des acquis de l'expérience, permet aux personnes de passer de la gestion de l'inconnu (un projet qui me conviendrait) à la conceptualisation des savoirs, la ré-élaboration des savoirs ( connaître ses compétences), à être reconnu ( par l'expérience) pour se reconnaître (estime de soi), aux potentialités formatives de la reconnaissance (savoir comment agir). Vous retrouverez dans le cahier N°04 de la revue TransFormations- Décembre 2010 : La valorisation des expériences personnelles et professionnelles. Nous vous invitons à lire la contribution de Carmen CAVACO, Accompagnement et dimension formative de la reconnaissance des acquis expérientiels chez les adultes faiblement scolarisés, TransFormations n°4/2010 – p. 53/p. 67.  Elle traite de l'importance de l'aide à la qualification et à l'expression des personnes comme éléments, outils de l'orientation et de la mobilisation.

Les  pratiques d'accompagnement - formation
 le cahier TransFormations N° 02 Avril 2009 présente l'Accompagnement en éducation et formation : regards singuliers et pratiques plurielles,
Ce dossier permet de concevoir l'analyse des pratiques et de pouvoir les évaluer.
Avec, Mire-ô B. TREMBLAY, Révélation et construction de sens : une formation dialogique pour une pratique du ré- enchantement,TransFormations n°2/2009 – p. 185/p. 20 , il s'agit d'analyser les différentes dimensions des interactions humaines dans la formation pour le renouvellement des pratiques.
D'autres contributions dans ce même cahier pourront enrichir notre travail, celle de Nathalie Roekens sur l'individualisation des parcours de formation. La notion de projet est abordée ainsi que la notion de solitude individuelle. Catherine Clénet aborde l'accompagnement à l'auto-formation dans les dispositifs de formation, ces éléments permettent de comprendre les mécanismes d'auto- mobilisation des personnes. Avec Christian Gérard, un point redonné à la modélisation qui permet de créer l'Œuvre (collective). Avec  Christophe Niewiadomski, nous avons ici des éléments pour aborder l'"accompagnement de l'alternance en formation, recherche-action et paradoxe".  Ce cahier touche directement à nos travaux de recherche.

Notre recherche- action nécessite de définir la professionnalisation du formateur :
Le cahier N° 09 - juin 2013 : Professionnalisation et nouvelles formes de professionnalités des formateurs d'adultes est une ressource importante puisqu'il aborde "l’ensemble des actions qui transforment un individu en professionnel apte à tenir un rôle dans des configurations professionnelles complexes" (Roche, 1999, p. 48).

De la "Reliance" à... la "compétence.... du lien".
Ce sujet vient définir les principes de l'action, il permet de définir le chemin de la didactique et des choix pédagogiques.
Nous faisons référence ici au site Le Gerflint (Groupe d’études et de recherches pour le français langue internationale) est un programme mondial d’édition et de diffusion scientifiques francophones rattaché à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme, et dont le Siège est en France. Il édite des revues Synergies dans de nombreux pays. Dans la revue :
Synergies Monde n° 4 - 2008 pp. 177-184 Jean-Louis Le Moigne présente "Edgar Morin, le génie de la Reliance" . Les éléments de cet article présentent les clés de l'approche de la complexité et de sa didactique. Pour vous donner envie de le lire, sachez que la reliance à 3 niveaux : le «Relié» est passif, le «reliant» est participant, la «reliance» est activante".   E Morin caractérise en 2005, ce concept exprimant de façon presque musicale la "cellule souche" de la pensée complexe "La pensée complexe est la pensée qui relie". 
La compétence du lien naît de cette approche d'E. Morin, ‘La Méthode T I V, L’Ethique’, 2004, Ed du Seuil, p.269. 

Reste pour nous à définir la "compétence du lien ":
Une meilleure connaissance de soi-même, de la relation à autrui, de la relation avec les acteurs de l'environnement. 
Elle s'expérimente dans l'action. Elle polarise la transformation de l’expérience en science, avec  conscience dans l’action réfléchie, des expérimentations. 
La compétence du lien est l'éthique de Reliance et de la Compréhension.  

Le contexte des lois pour la Formation. Si les fonds de financement alloués aujourd'hui à ce travail de conception, d'animation et de formation sont des fonds d'Etat dans le cadre du contrat ville,  des fonds des collectivités locales, des fonds pour l'égalité et l'initiative, notre travail de recherche vise à entrer dans des fonds pérennes. Il est nécessaire pour cela de répondre aux attentes des lois sur la réforme de la formation professionnelle par exemple.
Les lois sur la réforme de la formation professionnelle incitent à anticiper les besoins des actions de formation proposées :
le site de Légifrance permet d'avoir des informations sur les textes de références.

la  LOI n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale.
Cette loi institue le Compte de Formation professionnel à la place du Droit Individuel à la Formation, le Compte en Evolution Professionnelle, le Compte d'engagement Citoyen, le Compte pénibilité.
La LOI n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel.
Ce site est important pour appréhender les dispositifs nouveaux d'accès à la formation pour les personnes, connaitre les interlocuteurs locaux, régionaux, nationaux de ce dispositif.
Globalement, nous y retrouvons les notions de formation certifiée ou qualifiante inscrite au Régistre National des Certifications ou les Formations permettant de mobiliser les compétences socles des connaissances et compétences clés. Ces formations pouvant être mobilisées au titre du Compte Professionnel d'Activité et du Compte Personnel de Formation.
Il est nécessaire que l'organisme de formation ait une certification dél